Clinique de Psychologues à Québec

 
.
 
 
Formations en psychologie
Perfectionnement.com
Associations et Ordre Professionnels
 
 
 
Mission Équipe Services Documentation Contact Liens

 

Psychologue : Épuisement professionnel – Burn-out

5 causes répandues d’épuisement professionnel*

* Une fiche de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas

Attentes élevées à l’égard de soi-même

Certaines personnes sentent qu’elles peuvent – et qu’elles doivent – accomplir tous les objectifs qu’elles ont fixés. Se fixer des buts très élevés peut mener à de grandes réalisations, mais peut également augmenter le risque d’échec. Les recherches en psychologie indiquent que les personnes qui gèrent bien leur stress ont tendance à considérer ces objectifs comme des idéaux théoriques qui balisent leur travail plutôt que comme des obligations. Elles savent que leurs efforts produiront d’importants progrès même si le but ultime n’est pas atteint. Elles savent qu’il est possible d’atteindre partiellement un but et d’en tirer une grande satisfaction. Les personnes qui ont tendance à considérer les objectifs comme des absolus – du genre tout ou rien – sont plus susceptibles de souffrir d’épuisement.

Attentes élevées des autres

Nous vivons dans un monde qui fonctionne de plus en plus selon un modèle de buts et d’objectifs mesurables. Les employeurs cherchent constamment des moyens d’en obtenir davantage de leurs employés, un peu comme les consommateurs qui cherchent à obtenir le meilleur prix possible avant d’acheter un produit. Pour une entreprise, il est logique d’augmenter les objectifs d’une année à l’autre, surtout lorsqu’ils ont été atteints l’année précédente. Ce phénomène contribue à augmenter la pression sur les employés, tout autant que d’autres facteurs tel qu’une équipe de travail réduite. Les employeurs souhaitent obtenir davantage des employés les moins productifs. Malheureusement, les psychologues constatent que cette pression est surtout ressentie par les employés les plus productifs qui ont tendance à élever leurs attentes à l’égard d’eux-mêmes.

Mauvaise perception de ce qu’est un bon travail

Le perfectionnisme est une arme à deux tranchants. Bien faire les choses est important. Quand on y pense bien, on ne voudrait pas que notre chirurgien cardiaque fasse preuve de laisser-aller. Le problème vient du fait que les normes de perfection ne doivent pas forcément s’appliquer à toutes les petites choses que nous entreprenons. La plupart des situations que nous vivons ne mettent pas la vie de qui que ce soit en danger. Certaines personnes n’ont pas la capacité de reconnaître qu’il y a plusieurs bonnes façons de faire les choses. Les personnes qui passent trop de temps à essayer de trouver la bonne façon de faire une chose sont plus exposées à l’épuisement que leurs collègues qui ne se perdent pas dans les détails de moindre importance.

Faible sentiment d’appartenance

Certaines personnes ont peu confiance en elles. Elles ont l’habitude de se sentir idiotes et de ne pas être à leur place dans plusieurs situations, et ce, depuis plusieurs années. Ce syndrome de l’imposture est très répandu. Pour compenser, ces personnes ont souvent le réflexe de travailler d’arrache-pied. Quand elles n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs, elles ont tendance à attribuer leur échec à leur propre faiblesse plutôt qu’à des facteurs externes ou à l’organisation de leur milieu de travail. Quand les attentes à l’égard de ces personnes ne sont pas réalistes, elles ressentent fortement l’échec et peuvent sombrer dans l’épuisement psychologique.

Mauvais environnement

Il est possible que certaines personnes n’aient tout simplement pas la capacité ou les aptitudes pour accomplir leur travail. Mais cette situation est plutôt rare puisque la plupart des gens ont été choisis pour un poste donné parce qu’ils possèdent les qualités requises. Par conséquent, tel que constaté par les psychologues, l’idée de ne pas être compétent est souvent une peur irrationnelle qui se manifeste habituellement chez les individus qui ont une faible confiance en eux. Il faut toutefois garder en tête qu’il peut s’agir d’un enjeu bien réel pour d’autres. Ceux qui souffrent d’épuisement peuvent en arriver à faire des généralisations à propos de leur manque de compétence et ressentir la nécessité de réussir afin de mériter le respect de leur patron. Ces personnes ne réalisent peut-être pas qu’il peut y avoir d’autres postes aussi importants au sein de l’entreprise mais qui conviendraient mieux à leurs habiletés.

Une consultation en psychologie permet de bien cerner les causes qui peuvent générer de l’épuisement. Le psychologue connaît les moyens de prévention du burn-out et les solutions pour aider les personnes à retrouver leur énergie et leur motivation lorsqu’elles se sentent épuisées.

Pour plus d'informations ou pour prendre rendez-vous:

Louis Mignault, Psychologue

418 522 1494 poste 22

LMignault@InstitutPsy.com

 
 
© InstitutPsy.com - Tous droits réservés - 418-522-1494 - Carte du site