Clinique de Psychologues à Québec

 
.
 
 
Formations en psychologie
Perfectionnement.com
Associations et Ordre Professionnels
 
 
 
Mission Équipe Services Documentation Contact Liens

L’Estime de Soi

Les différentes lectures en psychologie indiquent que l’estime de soi est un ensemble de jugements, de dispositions que l’on se porte à soi-même. L’estime de soi, c’est le sentiment de sa propre valeur.

S’estimer, c’est aussi s’aimer, s’apprécier, aimer toutes les parties de soi avec ses forces, ses faiblesses, ses limites.

S’estimer, c’est créer son propre bonheur. C’est profiter de la vie, c’est s’éviter les souffrances inutiles, c’est être bien avec soi-même, être bien dans ses relations avec les autres.

On ne vient pas au monde, on ne naît pas avec l’estime de soi. Il n’y a pas de gênes porteur du sentiment de sa propre valeur ou de l’estime de soi. On l’apprend.

Il est possible de développer son estime de soi quel que soit son âge. Puisque le sentiment de sa propre valeur a été appris, il peut être désappris et quelque chose de nouveau peut être appris à sa place. La possibilité de cet apprentissage dure de la naissance à la mort et il n’est jamais trop tard.

Comme le soulignent les psychologues et psychothérapeutes, le sentiment de sa valeur ou l’estime de soi se développe dans une atmosphère où les différences individuelles sont appréciées, les erreurs sont tolérées, la communication est ouverte et les règles sont souples.

Comme l’estime de soi se développe tout au cours de notre vie, elle a aussi tendance à fluctuer, à varier selon les situations, les circonstances de la vie. Les événements heureux habituellement rehaussent notre estime de soi. Les événements malheureux, qui souvent entraînent un certain déséquilibre, diminuent notre estime de soi. Par exemple, survient une séparation, un deuil ou un problème de santé majeur : les tâches, les activités, les rôles effectués où l’on était conscient de sa propre valeur sont alors changés, sont modifiés. On ne reconnaît plus les rôles, les fonctions qui faisaient que l’on s’estimait, aussi notre estime de soi a tendance à diminuer.

Une personne a une bonne estime d’elle-même lorsqu’elle s’engage, s’ouvre à ses proches, s’implique auprès des autres, expérimente, prend des risques, décide, fait des choix. La personne qui a une bonne estime de soi sent qu’elle a de l’importance. Elle a confiance en sa propre compétence. Elle est capable de demander de l’aide. Elle est capable de prendre des décisions. Appréciant sa propre valeur, elle respecte la valeur des autres. Elle accepte tout ce qui fait partie d’elle-même comme quelque chose d’humain.

Une personne manque d’estime de soi lorsqu’elle ne prend pas ses responsabilités, se cache, s’isole, est suspicieuse, cherche l’attention de l’autre. Elle se méfie, elle s’attend à être trompée, méprisée. S’attendant au pire, elle provoque et généralement obtient le pire. Bien sûr, cette persone ne s’aime pas, se dévalorise, sent qu’elle a peu de valeur.

Pour développer notre estime de soi, il faut :

1.   Avoir une meilleure connaissance de soi.

2.   Reconnaître ses succès, ses réalisations.

3.   S’entourer de personnes significatives.

4.   Agir, avoir des buts, des projets, des activités sociales ou récréatives.

Il faut donc, dans un premier temps, être conscient de ses qualités, de ses intérêts, ses goûts, ses besoins, ses valeurs. Il faut reconnaître les projets réalisés au cours de sa vie et en être fier. Il faut se féliciter de ses réussites.

Il faut s’entourer de personnes qu’on aime, d’êtres chers. Avoir de l’affection, de la tendresse pour eux. Manifester son affection rehausse notre estime de soi. Plus on démontre de l’affection, plus notre estime de soi augmente et plus on reçoit en retour de l’affection. Conséquemment, plus notre estime de soi est bonne, plus on donne, etc… C’est la roue qui tourne.

Pour s’estimer, il faut agir : observer, écouter, choisir, partager, rire, s’amuser, s’intéresser aux autres, s’impliquer, s’engager, passer à l’action, tirer profit de nos activités quotidiennes.

Et de cette façon, on se rend compte que l’on a beaucoup de valeur, beaucoup d’importance, et que l’on est la personne la mieux placée pour reconnaître cela. On n’attend pas des autres la confirmation de sa valeur. S’ils la disent, et bien tant mieux, on le prend, on le savoure, ça fait du bien.

En somme, pour s’estimer ou développer son estime de soi, il faut reconnaître ses besoins, être conscient de ses valeurs, exploiter ses points forts, s’entourer de gens qu’on aime, réaliser des projets, rayonner dans son entourage.

L’ estime de soi, ça se travaille tout le temps et c’est chacun de soi qui a du pouvoir là-dessus.

Voir notre blogue sur l' Estime de Soi

 

 

 

 
 
© InstitutPsy.com - Tous droits réservés - 418-522-1494 - Carte du site